Dans la série "Contacts" imaginée par William Klein, les plus grands photographes contemporains dévoilent les secrets de leurs images. Pour la première fois, ils commentent dans ces films leurs planches contacts, leurs épreuves de travail. Dans les années 1980 Bustamente prenait des vues de paysages relevant à la fois de la tradition picturale du motif et du réalisme propre aux campagnes photographiques relatives à l'étude de l'aménagement du territoire. Bustamante cherche à traiter l'image en tant que matériau. Celle-ci gagne effectivement en matérialité avec la série des "Lumières" initiée en 1989-1990, de grands tirages sérigraphiques sur plexiglas.

Jean-Marc Bustamante est né à Toulouse en 1952. Il travaille et vit à Paris. De ses premiers tableaux photographiques qui ont marqué l'avénement de ce medium dans le champ artistique, Jean-Marc Bustamante multiplie dans ses recherches des propositions visuelles innovantes. Il est très attaché à la manière dont le regard se place face à l'œuvre pour une perception mentale voire psychologique du monde.
Son vocabulaire emprunté aux spécificités de la photographie traverse les disciplines de la sculpture et de la peinture sur laquelle il concentre aujourd'hui ses efforts. Pour une nouvelle peinture à partir du dessin, qui constitue la matrice de chacune de ses œuvres, transformé et projeté, pour se dissoudre dans la couleur des encres, à la surface du support transparent qui le reçoit. Il a représenté la France à la Biennale de Venise en 2003 et participé aux Documenta 8, 9, et 10.

Source : ropac.net

"(...) Il faut imaginer Bustamante comme un mélange de photographe (allemand) et de peintre (américain). Ces deux voies s'entrecroisaient déjà dans la série des Tableaux, réalisée entre 1977 et 82 : après avoir étudié la photo et avoir été l'assistant de William Klein, Bustamante voyage en Espagne et photographie à la chambre des paysages situés aux abords des villes, avec des chantiers en cours. Images pauvres d'espaces glauques, mais aussi photographie d'architecture, et surtout référence affichée à la peinture dans le soin apporté à la composition du paysage : l'œuvre de Bustamante se situe ainsi au croisement des différents champs artistiques. (...)"

Jean-Max COLARD, lesinrocks.com, 14 avril 1999.

En cours de chargement ...