Par un jeu de hasards, le réalisateur s'est trouvé en possession d'un film Super 8, resté inachevé dans une caméra offerte par son amie de retour d'un voyage à Belfast. Le film montre une famille inconnue s'amusant au bord d'une plage. Grâce à une expertise des laboratoires Kodak, il découvre qu'il date d'une douzaine d'années et décide de se rendre en Irlande du Nord pour retrouver ces gens et leur rendre le film.

"(...) Dans Sur la plage de Belfast sont présents les ingrédients essentiels qui rendent si précieux le cinéma d'Imbert : l'imprégnation et la rêverie sur quelques traces oubliées du passé, l'humanité simple et profonde émanant du désir de recoudre un lien défait, la jointure entre passé et présent par le cinéma, la douceur et la mélancolie, le roman familial, la quête d'une origine, le processus d'élaboration du film intégré au film, l'idée de tirer un fil ténu pour découvrir ou imaginer une pelote beaucoup plus vaste, l'effet de distance, d'intimité et de beauté littéraire produit par la voix off du narrateur, Imbert lui-même. (...)"

Serge KAGANSKI, lesinrocks.com, 29 octobre 2003.

- Grand Prix Télévision de la découverte, Scam, 1997

- Grand Prix du jury, Les Ecrans documentaires, Gentilly, 1996,

- Grand Prix du jury, Rencontres Cinématographiques, Dunkerque, 1996,

- Prix du court métrage, Prix de la presse, Prix du public, Prix du jury recherche et Prix du jury étudiants, "Rencontres documentaires, Vic-le-Comte, 1996,

- Grand Prix du jury, Festival international du film, Rotterdam, Pays-Bas, 1996.

En cours de chargement ...