Marie-Rose Moro, ethnopsychanalyste à l'hôpital Avicenne, à Bobigny, reçoit des familles venues d'Afrique, d'Asie, etc. Sans se couper de leurs croyances ni de leur histoire, les patients racontent les rêves qui les hantent… Le récit et l'interprétation des rêves y tiennent une grande place… Un lieu d'exception pour un travail sensible…

Dans sa consultation d'ethnopsychanalyse à l'hôpital Avicenne de Bobigny, Marie-Rose Moro reçoit des familles migrantes venues d'Afrique, d'Asie, du Moyen-Orient et d'ailleurs. Là, les patients peuvent exprimer ce qui leur arrive sans se couper de leurs croyances, de leurs coutumes, ni de leur histoire. Le récit et l'interprétation des rêves y tiennent une grande place pour s'approcher des pensées inconscientes. Lieu d'invention autant qu'espace clinique d'exception, ce service a accepté qu'une caméra témoigne du travail sensible qui s'y déroule.

"Étonnamment riche."

Cécile CHALLIER, Télérama. 

"Passionnant."

Th. MD., Le Monde.

"C'est la première fois qu'une équipe de télévision, emmenée par la réalisatrice Laurence Petit-Jouvet, était autorisée à franchir les portes de ce service."

Pierre de BOISHUE, Le Figaro.

En cours de chargement ...