Un témoignage historique essentiel, la première réussite du cinéma-vérité, un pamphlet sobre et lyrique… L'unique film d'André Malraux…

"(...) Tourné en pleine guerre civile espagnole dans les rangs républicains "avec les seuls moyens de la pauvreté et du courage" (Albert Camus), ce remarquable exemple de cinéma-vérité devait constituer un "post-filmum" à L'Espoir, écrit par le romancier-aviateur en 1937. Le livre et le film ont finalement peu de points communs, hormis ce souci de montrer "l'homme dans sa misère, dans son immense désir de vivre sans être humilié, avec le simple privilège d'être un homme, et qu'un destin cruel veut trop souvent lui refuser", selon le producteur, Edouard Corniglion-Molinier. Malraux y fait preuve d'un vrai talent de mise en scène, empruntant au lyrisme des maîtres soviétiques (le cortège final) et au meilleur cinéma d'action américain (les combats de rue, le bombardement du terrain franquiste)."

Samuel DOUHAIRE, Libération, 6 juillet 2001.

"Un grand morceau de cinéma justement célèbre."

Jean DE BARONCELLI, Le Monde, 6 mars 1970.

"(...) [Une] œuvre admirable. (...)"

Jacques SICLIER, Télérama hors série, Le guide du cinéma chez soi.

En cours de chargement ...