Le réalisateur retourne sur les traces de son histoire familiale et revient sur l'île de Noirmoutier pour comprendre comment vivait ce "peuple de la mer" et comment l'économie locale, bouleversée par le développement des grandes infrastructures des Trente Glorieuses, en est venue à se tourner vers le tourisme…

"Lors de l'enterrement de mon grand-père, dans le cimetière marin de l'Herbaudière, j'ai eu le sentiment que nous tournions plus qu'une page de l'histoire familiale. Pendant mes vacances d'été, je suis retourné à Noirmoutier pour comprendre comment vivait ce "peuple de la mer" à l'époque de mon grand-père ; comment l'économie locale a été bouleversée par le développement des grandes infrastructures des "Trente Glorieuses" et ce qu'il reste aujourd'hui de ce monde des marins, entre mes oncles et mes cousins."

Frédéric VIOLEAU, réalisateur. 

En cours de chargement ...