Comment se sont formées les campagnes et les villes ? D’où viennent leur richesse et leur diversité ? Comment les hommes ont-ils aménagé leur environnement naturel ? Et comment l’organisent-ils ? Chaque émission de la série Paysages propose une lecture détaillée, minutieuse d’un paysage européen sous des aspects géographiques, économiques, historiques, sociaux et esthétiques...

Comment se sont formées les campagnes et les villes ? D'où viennent leur richesse et leur diversité ? Comment les hommes ont-ils aménagé leur environnement naturel ? Et comment l'organisent-ils ?
Chaque émission de la série Paysages propose une lecture détaillée, minutieuse d'un paysage européen sous des aspects géographiques, économiques, historiques, sociaux et esthétiques.
Le principe est simple : partir de ce que l'on voit, de ce que chacun peut voir, et passer progressivement du visible à l'invisible. Au premier coup d'œil, le paysage est un ensemble d'éléments épars sans liens apparents entre eux. Il est une énigme qu'on déchiffre comme on mène une enquête : il faut relever les indices, reconstituer les faits, interroger les témoins et démêler les fils de l'intrigue. Une enquête que le réalisateur mène en collaboration étroite avec des spécialistes du paysage, géographes, sociologues, ethnologues...
Les habitants du lieu interviennent en contrepoint. Ils interrompent l'enquêteur pour le contredire, préciser une information, compliquer, insuffler de la vie dans "leur paysage".
Les paysages sont des prismes révélateurs de la transformation d'une société, de son économie, de ses modes de vie. Ils en disent long sur nous, leurs auteurs, sur nos modifications, avant même qu'elles ne soient saisies par les statistiques.

 

- 
Paysages: Le Val d'Hérens, Valais, Suisse 


Longtemps, les montagnes ont été considérées comme des défauts dans la création. Il faut attendre la fin du XVIIIe siècle pour qu'elles soient regardées avec plus d'aménité.
La vie des montagnards est une lutte constante contre le froid, la neige, l'altitude. La pente et le climat imposent une organisation spécifique de l'agriculture : tout en bas, les champs occupent les pentes les moins raides ; viennent ensuite les pâturages, situés à mi-versant ; puis les forêts, que surmontent les alpages. Pour exploiter au mieux ces ressources, les troupeaux montent et descendent selon la saison.
Avec la révolution industrielle, l'agriculture de montagne n'est plus en mesure de lutter contre une agriculture de plaine mécanisée. En même temps qu'il emporte ses habitants vers la plaine, le chemin de fer ouvre la montagne aux visiteurs. Les montagnards se font hôteliers ou guides. La concurrence est âpre avec ceux, venus de l'extérieur, qui convoitent ces "terres nouvelles".

En cours de chargement ...