A Freetown, la capitale du Sierra Leone, un groupe d'amis, les "Freetown Streetboys", vit dans les rues. Tous ont tous dû faire face à de graves problèmes physiques et psychologiques et ont été abandonnés par leur entourage. Sans commentaires et avec des images poétiques, la caméra capte l'environnement sombre où ils vivent. Les membres du groupe partagent leurs histoires poignantes et abordent la nature précaire de la vie dans ce pays complexe.

"Le plan qui ouvreShado'Man est saisissant. (...) L'attention que [Gerrets] porte à ces handicapés, en butte à la misère et au rejet, se garde de toute compassion comme de toute condescendance. (...) Son film fixe des bribes d'humanité et, peu à peu, compose l'évocation perçante d'un petit monde. Jusqu'à ce beau travelling arrière, un peu avant la fin, qui donne à voir la marche résolue d'un homme et, surtout, à entendre le bruit de ses béquilles, comme un écho au cliqueits du premier plan."

François EKCHAJZER, Télérama n° 3360, 4 juin 2004.

En cours de chargement ...