Comment se sont formées les campagnes et les villes ? D’où viennent leur richesse et leur diversité ? Comment les hommes ont-ils aménagé leur environnement naturel ? Et comment l’organisent-ils ? Chaque émission de la série Paysages propose une lecture détaillée, minutieuse d’un paysage européen sous des aspects géographiques, économiques, historiques, sociaux et esthétiques...

Comment se sont formées les campagnes et les villes ? D'où viennent leur richesse et leur diversité ? Comment les hommes ont-ils aménagé leur environnement naturel ? Et comment l'organisent-ils ?
Chaque émission de la série Paysages propose une lecture détaillée, minutieuse d'un paysage européen sous des aspects géographiques, économiques, historiques, sociaux et esthétiques.
Le principe est simple : partir de ce que l'on voit, de ce que chacun peut voir, et passer progressivement du visible à l'invisible. Au premier coup d'œil, le paysage est un ensemble d'éléments épars sans liens apparents entre eux. Il est une énigme qu'on déchiffre comme on mène une enquête : il faut relever les indices, reconstituer les faits, interroger les témoins et démêler les fils de l'intrigue. Une enquête que le réalisateur mène en collaboration étroite avec des spécialistes du paysage, géographes, sociologues, ethnologues...
Les habitants du lieu interviennent en contrepoint. Ils interrompent l'enquêteur pour le contredire, préciser une information, compliquer, insuffler de la vie dans "leur paysage".
Les paysages sont des prismes révélateurs de la transformation d'une société, de son économie, de ses modes de vie. Ils en disent long sur nous, leurs auteurs, sur nos modifications, avant même qu'elles ne soient saisies par les statistiques.

 

- 
Paysages: Auxey Duresse, Bourgogne, France 


Quand on se dirige vers Auxey Duresse, on traverse un paysage austère, sans autre vue que les vignes. Longtemps, la vigne a été la propriété des riches et des puissants.
Quand survient la crise du phylloxéra, à la fin du XIXe siècle, les grands domaines sont dispersés et les ouvriers agricoles deviennent enfin les propriétaires d'une terre qu'ils avaient jusqu'alors cultivée sans la posséder. La conjonction d'un sol et d'un climat explique l'extrême concentration du vignoble qui forme une bande étroite, à flanc de coteau. Au-dessus des vignes, le plateau, balayé par les vents, est abandonné aux friches. Au-dessous, la plaine humide est laissée aux cultivateurs. En quelques mètres, on passe de l'infortune à la richesse.
Depuis dix-huit siècles, on cultive la vigne en Bourgogne. Le paysage a changé, mais il reste cette dévotion particulière aux vignerons, ce mélange de savoir-faire et d'intuition, avec, tout au fond, la certitude bien ancrée que la nature a toujours le dernier mot.

En cours de chargement ...