Dans la série "Contacts" imaginée par William Klein, les plus grands photographes contemporains dévoilent les secrets de leurs images. Pour la première fois, ils commentent dans ces films leurs planches contacts, leurs épreuves de travail. Passionné par le cinéma de Dreyer, Bresson, Godard et Ozu, Nobuyoshi Araki débute en 1964, avec une série de photos sur les enfants de Tokyo faite lors du tournage de son propre film. En 1971, il publie à son compte "Sentimental Journey", un roman photographique sur son voyage de noces dans lequel figurent des scènes banales, quotidiennes, vécues avec sa femme, y compris des scènes d'amour. Il revendique alors une forme radicale de photographie subjective où la vérité se nourrit de la confrontation avec les choses intimes de la vie, ce qu'il appelle le "photo-je" par opposition à la photographie documentaire et journalistique qui régnait dans les années 1970.

En cours de chargement ...