La rencontre de huit rappeurs de la banlieue parisienne avec un chorégraphe pour présenter un spectacle au festival d'Avignon… Une magnifique aventure humaine, sociale et chorégraphique…

"En 1992, le chorégraphe Jean-François Duroure monte une comédie musicale avec huit rappers de la rue, Samy, Franck et Gudy de Longjumeau, Joce d'Alfortville, Ludo et Carlos de Brétigny, Franck de Saint-Denis et Per de Stockholm, leur apprend à se taire lorsqu'ils gueulent, à travailler en groupe lorsqu'ils se montrent individualistes, à structurer leur sens du mouvement, à chercher, à réfléchir, à penser ensemble quand ils bougent un peu trop. (...) Tout cela serait resté éphémère si un jeune réalisateur, Philippe Larue, n'était passé par-là pour se brancher sur cette expérience unique qu'a été La Nuit partagée, (...).

Avec La Nuit partagée, Philippe Larue esquisse avec délicatesse un travail d'initiation réciproque : le chorégraphe va rapper avec les jeunes, est à leur écoute jusque dans les moindres détails (décors, costumes) pour mieux les amener à exprimer leurs préoccupations, dans leur style, comme ils aiment le faire. "On n'a pas d'identité de banlieusard, disent-ils, on bosse parce que Jean-François nous a engagés."

Quant à l'artiste, il s'est engagé lui-même dans tous les sens du terme. La nuit partagée va plus avant encore en donnant à voir "les silences de cet engagement vécu ensemble."

Michèle LEVIEUX, L'Humanité, 16 mars 1995.

En cours de chargement ...
Ce film est interdit aux moins de 12 ans.