La rencontre de huit rappeurs de la banlieue parisienne avec un chorégraphe pour présenter un spectacle au festival d'Avignon… Une magnifique aventure humaine, sociale et chorégraphique…

"En 1992, le chorégraphe Jean-François Duroure monte une comédie musicale avec huit rappers de la rue, Samy, Franck et Gudy de Longjumeau, Joce d'Alfortville, Ludo et Carlos de Brétigny, Franck de Saint-Denis et Per de Stockholm, leur apprend à se taire lorsqu'ils gueulent, à travailler en groupe lorsqu'ils se montrent individualistes, à structurer leur sens du mouvement, à chercher, à réfléchir, à penser ensemble quand ils bougent un peu trop. (...) Tout cela serait resté éphémère si un jeune réalisateur, Philippe Larue, n'était passé par-là pour se brancher sur cette expérience unique qu'a été La Nuit partagée, (...).

Avec La Nuit partagée, Philippe Larue esquisse avec délicatesse un travail d'initiation réciproque : le chorégraphe va rapper avec les jeunes, est à leur écoute jusque dans les moindres détails (décors, costumes) pour mieux les amener à exprimer leurs préoccupations, dans leur style, comme ils aiment le faire. "On n'a pas d'identité de banlieusard, disent-ils, on bosse parce que Jean-François nous a engagés."

Quant à l'artiste, il s'est engagé lui-même dans tous les sens du terme. La nuit partagée va plus avant encore en donnant à voir "les silences de cet engagement vécu ensemble."

Michèle LEVIEUX, L'Humanité, 16 mars 1995.

En cours de chargement ...
Ce film est accessible pour un public entre 11 et 15 ans.