Au rythme des saisons, des hommes et des animaux semblent s’épier. "Bestiaire" est une exploration silencieuse d’éléments entrechoqués, tranquilles et indéfinissables. Plus qu'un pamphlet contre les parcs zoologiques, une oœuvre en trompe-l'œil, à l'esprit militant. Une expérience de cinéma originale, poétique et d'une grande beauté.

"L'originale et mystérieuse beauté du film réside alors dans sa manière (...) de laisser libre cours au surgissement poétique d'imaginaires variés que déclenchent les simples mouvements de ces animaux. De faire d'un zoo le plus bel écrin du cinéma."

Romain BLONDEAU, Les Inrockuptibles.

"Le projet du film dépasse le simple pamphlet contre les parcs zoologiques. Il pose un regard curieux sur une arche de Noé qui paraît s'être échouée dans une nature devenue artificielle. Comme posés sur le vide, en suspension, les animaux et les hommes attendent, pris dans une lente mécanique de l'absurde."

Céline GAILLEURD, Cahiers du cinéma.

"Denis Côté a voulu, avec Bestiaire, montrer les animaux pour ce qu'ils sont : le résultat est fascinant."

Noémie LUCIANI, Le Monde.

"Bestiaire (...) est remarquablement dérangeant."

Danièle HEYMANN, Marianne.

En cours de chargement ...