Dans la série "Contacts" imaginée par William Klein, les plus grands photographes contemporains dévoilent les secrets de leurs images. Pour la première fois, ils commentent dans ces films leurs planches contacts, leurs épreuves de travail. Sugimoto a commencé son travail par Dioramas, en 1976, une série dans laquelle il photographie des présentoirs dans des muséums d'histoire naturelle. Il s'intéresse au postulat culturel courant selon lequel les appareils photo montrent toujours la réalité brute, une hypothèse qui piège beaucoup de spectateurs, qui supposent par exemple que les animaux sur ses clichés sont vivants, jusqu'au moment où ils examinent les images avec attention. Sa série Portraits, commencée en 1999, est basée sur une idée semblable. Sugimoto photographie des figures en cire de Henry VIII et de ses épouses. Ces figures sont basés sur des portraits du XVIe siècle ; lors de la prise des clichés de cette série, Sugimoto essaye cette fois de recréer l'éclairage utilisé par le peintre.

En cours de chargement ...