Un grand carton oublié au fond d'une cave… Des dizaines de bobines de pellicule 8mm… Au travers de scènes filmées par un des fondateurs de la psychiatrie institutionnelle, une plongée dans l’univers asilaire des années 50 et 60…

Un grand carton oublié au fond d'une cave.
Des dizaines de bobines de pellicule 8mm.
De rares indications de lieu et de date.
Des films de famille et des images tournées dans une vingtaine d'hôpitaux psychiatriques.
Les archives oubliées de George Daumezon, psychiatre.
Catherine Bernstein s'est approprié ce matériel muet, polymorphe et incomplet.
De la rencontre de ces deux cinéastes est né Asylum.

"Des portraits de patients tourmentés aux réunions de malades, ces images envoûtantes apportent un sobre témoignage sur les conditions d'internement et l'évolution de l'hôpital psychiatrique, rendue perceptible par certaines scènes filmées en couleur."Arte.

En cours de chargement ...