Film testament qui narre la terrible ascension du jeune tsar Ivan IV, à qui les frasques valurent le nom d'"Ivan le Terrible"… Critique acerbe du pouvoir et véritable tragédie shakespearienne… Deuxième partie…

"(...) Commencé en 1943, Ivan le Terrible devait comprendre trois parties, dont la dernière aurait été tournée en couleurs. Deux seulement furent réalisées, la seconde en 1945. Celle-ci fut l'objet de telles controverses au comité central du PC soviétique qu'Eisenstein renonça à tourner la suite. (...) Même inachevé, Ivan le Terrible est un film magnifique, une somme des recherches plastiques d'un des plus grands réalisateurs du monde. Le cinéma fait un tout avec l'architecture, la musique et les compositions picturales. (...)"

Jacques SICLIER, Télérama n° 2937, 29 avril 2006.

"(...) Film-opéra, (...) longtemps mutilé (la seconde partie ne fut montrée que dix ans après la mort de Staline qui l'avait interdite), Ivan le Terrible est l'aboutissement des recherches esthétiques d'Eisenstein. Cette tragédie politique frappe par le caractère raffiné de sa mise en scène. Eric Rohmer note à son propos : "Le cinéma apparaît ici comme une parfaite synthèse de tous les arts, sans la moindre dégradation ou démission de l'un ou de l'autre. Ivan le Terrible c'est un drame, c'est une fresque, c'est une architecture, c'est un opéra tels qu'ils peuvent soutenir séparément la comparaison avec les plus beaux des drames, des fresques, des monuments ou des opéras du monde, et c'est pourtant un vrai film qui exerce un pouvoir de fascination sui generis.""

Jean TULARD, Guide des films de Jean Tulard.

En cours de chargement ...
Ce film est interdit aux moins de 12 ans.