Avec l'aide de frères et sœurs qu'il a peu connus, Frédéric part à la recherche de sa mère, décédée il y a trente ans… Il lui parle, questionne ses absences, ses non-dits sur les secrets de famille qu’elle a emportés avec elle… L’enquête qu’il va mener devient la quête de chacun, partageant sous nos yeux une histoire qui leur est commune et qu’ils n’ont peut-être jamais dite.

"(...) Frédéric a trois sœurs et un frère, plus âgés que lui. Ils n'ont pas grandi ensemble, ont des pères différents, ne portent pas le même nom. (...) Alors Frédéric va à leur rencontre. L'enquête qu'il va mener devient la quête de chacun, partageant sous nos yeux une histoire qui leur est commune et qu'ils n'ont peut-être jamais dite. A partir de photos  issues de "la boite à secrets" (boite de Pandore) Anne, Patricia, Catherine, les unes après les autres, dans de longues séquences,  vont faire parler ces photos, avec au fond d'elles-mêmes, le bonheur de pouvoir renouer, par la parole, avec celle qui fut leur mère. Une parole étonnamment douce, bienveillante, poétique parfois, vraie. (...) Le film leur donne espace et temps. La caméra se fait attentive aux paroles et aux visages, filmés le plus souvent en gros plan. Ils deviennent sous nos yeux les "visages de l'absente" : ils prennent sa place en même temps qu'ils lui redonnent la sienne. (...)"

Guy BAUDON, cinéaste, Images documentaires n°77, juillet 2013.

En cours de chargement ...