Le chirurgien Genessier souhaite remodeler le visage de sa fille Christiane, rendue méconnaissable suite à un accident de voiture. Mais pour cela, il doit effectuer des greffes de peau qu’il aura prélevée sur des jeunes filles. Un classique du film fantastique français, une superbe réussite qui fait froid dans le dos…

"Partant d'un réalisme qui pourrait être sordide, Franju réalise un film inquiétant et horrifique au rythme envoûtant, à la musique prenante, aux belles images contrastées. La grâce aérienne d'Edith Scob s'oppose au jeu puissant de Pierre Brasseur (...). Un remarquable film d'épouvante à la poésie étrange et insolite."

Claude BOUNIQ-MERCIER, Guide des films Jean Tulard.

"(...) Franju, formidable alchimiste du réel et du fantastique, a façonné au scalpel un pur film d'épouvante d'une poésie folle. Pas de monstres sanguinolents ici, mais une réalité ordinaire transfigurée, magnifiée, avec la précieuse collaboration du chef opérateur Eugen Schufftan. (...) Ce qui fait peur, là, ce n'est pus l'action surprise, mais la lenteur, l'attente résonnante, le silence clinique, la sensation tactile du corps. Cauchemar sans cri, presque muet mais très sonore, Les Yeux sans visage opère à vif."

Jacques MORICE, Télérama hors série, Le guide du cinéma chez soi.

En cours de chargement ...