Une épouse juive est la propriété de son mari, qui peut seul accorder le divorce… En Israël, il n'y a pas de séparation entre l'Eglise et l'Etat, mariage et divorce sont soumis aux règles fondamentalistes de la loi juive orthodoxe… Un statut féminin difficile…

Une épouse juive est la propriété de son mari. Par le mariage, il l'acquiert et il est le seul à pouvoir lui accorder un divorce et en décider des termes. Sa femme lui appartient.

Bien que la polygamie soit prohibée par la législation civile, la loi rabbinique permet à un mari ayant refusé le divorce à son épouse, de vivre avec une autre femme et avoir des enfants avec elle. Par contre, la loi interdit à une femme mariée dont le mari refuse le divorce, de vivre avec un autre homme et de porter ses enfants. Pour la première fois, un film met la lumière sur le système de divorce sous la loi juive. En absence de séparation entre église et état en Israël, le mariage et le divorce sont soumis aux règles archaïques et fondamentalistes de la loi juive orthodoxe.

Anat Zuria, auteur et réalisateur du film, nous montre la manière flagrante avec laquelle l'état s'impose à la vie familiale juive à travers le contrôle total qu'exercent les tribunaux rabbiniques sur l'institution du mariage.

En cours de chargement ...