Répudiées par leurs maris et bannies de leurs communautés après avoir été violées par des soldats britanniques, des femmes kenyanes et leurs enfants se sont réfugiés dans un village qu'elles ont créé… Fous de jalousie, leurs maris continuent de les traquer, enviant la prospérité économique de leurs anciennes compagnes…

De 1970 à 2003, des centaines de femmes disent avoir été violées par des soldats britanniques dans le nord du Kenya. Pour avoir apporté la honte sur leur communauté, elles se font ensuite battre et répudier par leurs maris. Une poignée d'entre se regroupe alors et crée Umoja, un village interdit aux hommes qui devient rapidement le refuge des femmes samburu. Le succès d'Umoja attise la jalousie des hommes qui attaquent régulièrement le village et causent de nombreux problèmes à sa fondatrice, Rebecca Lolosoli.

"Ce documentaire émouvant (...) nous livre les récits de ces femmes violées par des soldats britanniques, puis chassées par leurs maris ou bannies de leur communauté, qui se sont regroupées et ont créé en1991 leur propre village, Umoja (qui signifie unité en swahili)."

Carole VANN, rue89.com

"(...) On a préféré le reportage récompensé par le Fipa d'argent, Umoja, le Village interdit aux hommes, qu'on peut regarder comme une allégorie de la condition

féminine en Afrique. (...) Dans ce film, pas de commentaires, juste la parole brute des femmes, de très belles images et, entre chaque séquence, des cartons qui, comme dans les vieux films muets, permettent de contextualiser l'histoire. C'est éloquent, intéressant et émouvant. Du Bon reportage, quoi."

Olivier MILOT, Télérama.

"(...) Sobriété efficace de la forme et de la narration : tout est au service de ce bouleversant combat mené par Rebecca et ses troupes pour que les femmes samburu gagnent, enfin, leur dignité."

Florence BROIZAT, Télérama n° 3086, 4 mars 2009.

"(...) Les réalisateurs laissent vivre et s'exprimer les personnages sans démonstration inutile : pas de voix off, juste quelques textes explicatifs. Servi par de belles images de savane africaine (...)."

Cécile DEFFONTAINES, Le Nouvel Observateur.

"Le FIPA d'argent que ce film a reçu au titre des "Grands reportages et faits de société", au Festival international des programmes audiovisuels 2009, est mérité."

Le Monde.

- FIPA d'argent "Grand Reportage et Faits de Société", Biarritz, 2009,

- Prix des Droits Humains la Croix Rouge, Reykjavik, 2009,

- Premier Prix, Festival International des Droits Humains, Buenos Aires, 2010.

En cours de chargement ...