Comment se sont formées les campagnes et les villes ? D’où viennent leur richesse et leur diversité ? Comment les hommes ont-ils aménagé leur environnement naturel ? Et comment l’organisent-ils ? Chaque émission de la série Paysages propose une lecture détaillée, minutieuse d’un paysage européen sous des aspects géographiques, économiques, historiques, sociaux et esthétiques...

Comment se sont formées les campagnes et les villes ? D'où viennent leur richesse et leur diversité ? Comment les hommes ont-ils aménagé leur environnement naturel ? Et comment l'organisent-ils ?
Chaque émission de la série Paysages propose une lecture détaillée, minutieuse d'un paysage européen sous des aspects géographiques, économiques, historiques, sociaux et esthétiques.
Le principe est simple : partir de ce que l'on voit, de ce que chacun peut voir, et passer progressivement du visible à l'invisible. Au premier coup d'œil, le paysage est un ensemble d'éléments épars sans liens apparents entre eux. Il est une énigme qu'on déchiffre comme on mène une enquête : il faut relever les indices, reconstituer les faits, interroger les témoins et démêler les fils de l'intrigue. Une enquête que le réalisateur mène en collaboration étroite avec des spécialistes du paysage, géographes, sociologues, ethnologues...
Les habitants du lieu interviennent en contrepoint. Ils interrompent l'enquêteur pour le contredire, préciser une information, compliquer, insuffler de la vie dans "leur paysage".
Les paysages sont des prismes révélateurs de la transformation d'une société, de son économie, de ses modes de vie. Ils en disent long sur nous, leurs auteurs, sur nos modifications, avant même qu'elles ne soient saisies par les statistiques.

 

- 
Paysages: Campello Alto, Ombrie, Italie 


Un village fortifié, perché sur une colline dont les flancs escarpés, découpés en terrasses, semblent assiégés par une armée d'oliviers rangés en bon ordre.
En apparence, la terre est fertile : pas un pouce de terrain qui ne soit mis en valeur. Cette harmonie, cette apparence de prospérité sont le résultat d'un travail inlassable, toujours recommencé, pour dominer une nature d'une bonté toute apparente qui menace continuellement l'ouvrage des hommes.
Peu de choses disposaient ses collines à devenir l'un des plus beaux paysages ruraux qui soient, si ce n'est l'acharnement de l'homme. Qu'il relâche un instant son attention et ses soins, et les terrasses s'effondrent, envahies par la broussaille, les plaines retournent au marécage. Un équilibre fragile se défait.

En cours de chargement ...