2008. Quelques mois avant sa mort, Pina Bausch décide de reprendre son célèbre spectacle "Kontakthof" avec des adolescents qui ne sont jamais montés sur scène… Un pas de deux, de la danse à l'adolescence, qui allie la grâce à l'émotion… L'histoire d'une transmission qui transcende la vitalité de la chorégraphe au seuil de son départ…

Le point de vue d'un visionneur vidéothécaire  :

"Beau reportage sur l'année de répétition d'une troupe de 40 adolescents allemands, tous amateurs.

Le ballet de P. Baush, Kontakthof est rejoué pour la 3ème et dernière fois juste avant le décès de la chorégraphe. L'enjeu du projet dépasse le mystère de la danse contemporaine car la fabrication des contacts, sujet du ballet, transforme en profondeur les adolescents que le spectateur ébloui et envieux voit se transformer : filles et surtout garçons se désinhibent.

L'épanouissement physique et psychique devient patent. Quelqu'uns se livrent devant une caméra installée, toujours bienveillante.

Les Rêves dansants est à voir d'urgence, pour donner des idées à toute la chaîne de l'éducation par la culture. Les enseignants et les bibliothécaires y découvriront des jeunes devenus danseurs engagés, attendant avec impatience la prochaine répétition d'un ballet sans concession ! Oui, les ados sont curieux et courageux s'ils reçoivent de belles propositions..."

Marie-Virginie DUVILLIER, BDP de l'Oise, Senlis.

"(...) Anne Linsel rend le plus bel hommage possible à la grande chorégraphe."

Muriel STEINMETZ, L'Humanité.

"Poignant et magnifique."

Fabienne ARVERS, Les Inrockuptibles.

"Ce film est à voir, bien sûr par les aficionados de Pina, mais aussi, et surtout, par les ados, leurs parents, les profs. C'est un bijou."

Brigitte HERNANDEZ, lepoint.fr, 22 octobre 2010.

"Ce film est un moment de pur documentaire, très émouvant, à ne pas rater."

Florence BEN SADOU, Elle.

"Une belle manière de célébrer la vitalité de la danse de Pina Bausch."

Isabelle REGNIER, Le Monde.

"Les Rêves dansants met l'art chorégraphique à la portée de tous."

Magalie MENIN, excessif.com

En cours de chargement ...