Pourquoi et comment Hitler est devenu ce qu'il a été ? Un retour sur son enfance et sa jeunesse à la recherche des raisons qui ont motivé son fanatisme et sa folie… Lui, que rien ne préparait à une vie d'exception, croyait en son destin : celui de conquérir le monde… Des archives inédites…

Des recherches menées par un centre médical en Westphalie concluaient récemment qu'Adolf Hitler avait été touché par une épidémie d'encéphalite alors qu'il était petit garçon, ce qui entraîna par la suite une forme grave de la maladie de Parkinson, terrible maladie du cerveau. Tous les symptômes du Führer en sont la preuve : tremblements, insomnies, vision médiocre, pâleur anormale, excès de colère et impuissance sexuelle. De plus, plusieurs désordres glandulaires, en particulier la maladie de Basedow, un dérèglement de la thyroïde, auraient étés aggravés par la tuberculose et ses déviances sexuelles.

Replacer Hitler et son terrible bilan de destruction dans l'optique d'une maladie mentale ne peut absolument pas l'absoudre de toutes ses actions. Cela signifierait admettre l'idée qu'il ne pourrait en être tenu responsable, étant victime de sa maladie.

Ce serait nier le processus de son entreprise criminelle, à laquelle il voua sa vie et sa responsabilité personnelle.

En cours de chargement ...