Dans la série "Contacts" imaginée par William Klein, les plus grands photographes contemporains dévoilent les secrets de leurs images. Pour la première fois, ils commentent dans ces films leurs planches contacts, leurs épreuves de travail. Alain Fleischer exprime ici son goût pour les dédoublements et les expérimentations multiples dans une œuvre photographique aux dispositifs très élaborés.

"Alain Fleischer est né à Paris en 1944. Personnalité complexe, il a suivi des études de lettres modernes, de linguistique, de sémiologie et d'anthropologie, et partage sa vie entre Rome, Paris et Tourcoing. Il mène de front des pratiques de photographe, de plasticien, de cinéaste, d'écrivain et d'enseignant. Son goût pour les dédoublements et expérimentations multiples se retrouve dans son oeuvre photographique, où des dispositifs très élaborés mettent en scène jeux de miroirs, illusions et simulacres divers. Il aime entremêler les codes: ludique, érotique, artistique et faire jouer simultanément plusieurs paramètres comme le mouvement et la lumière."

Source : Arte.

En cours de chargement ...