Dans la série "Contacts" imaginée par William Klein, les plus grands photographes contemporains dévoilent les secrets de leurs images. Pour la première fois, ils commentent dans ces films leurs planches contacts, leurs épreuves de travail. Caractérisée par l'humour, l'ironie et la dérision, son œuvre s'inscrit dans le courant de la photographie documentaire. Martin Parr photographie le quotidien : “ je suis fasciné par le quotidien ordinaire ”. Il s’agit donc de scènes "idiotes", sans aucun autre sens que ce qui se passe à ce moment. Souvent les photographies de Parr ont poussé à la polémique, entre supercherie, moquerie ou génie. Il y a en tout cas un humour typiquement anglais, froid et grinçant, que Parr diffuse avec aisance. Il repère les contradictions, les faiblesses, les ridicules, la bassesse des situations qu’il photographie.

En cours de chargement ...