La répression de la révolte des enfants du bagne de Belle-Ile-en-Mer est au cœur d'un mystère du cinéma… J.Prévert et M.Carné entendent dénoncer ce fait divers et tournent "La Fleur de l'âge"… Avanies et manque d'argent, le film, inachevé, disparaît… Enquête et témoignage…

"Pour chasser l'enfant, pas besoin de permis..." Jacques Prévert se réjouissait de porter à l'écran cette histoire d'évasion d'une maison de redressement et la "chasse à l'enfant" qui avait suivi. Quand Marcel Carné débute le tournage de La Fleur de l'âge après-guerre, le casting réunit Pierre Trabaud, Huguette Faget, Jacques Fonson, ainsi qu'Arletty et Paul Meurisse, plus une myriade de jeunes Belle-îlois. Censure, argent et avanies diverses aidant, le tournage s'arrête plusieurs fois avant d'être définitivement abandonné. La malédiction s'acharne sur le film  : les bobines tournées par Carné sont perdues dans les années 50.

Ce documentaire raconte l'aventure de La Fleur de l'âge. Réalisé par Claudine Bourbigot et co-écrit avec Elisabeth Feytit, Carnet de naufrage a retrouvé les témoins : des figurants, un historien du ministère de la Justice qui a mené l'enquête, ou encore Margot Capelier, seule survivante de tous les témoins qui ont vu les rushes.

En cours de chargement ...