Au début des années 60, des milliers de Portugais immigrent clandestinement en France, fuyant la misère et la répression… Trente ans plus tard, le réalisateur part à la recherche des histoires de son enfance et enquête pour comprendre ce qui a provoqué cette émigration sans précédent… Des témoignages poignants qui font sentir à quel point quitter son pays est toujours un drame…

Un Portugais sur dix vit aujourd'hui en France. Qui imagine, en voyant cette communauté si discrète, la véritable odyssée, parfois le drame que fut leur passage vers la France ?


Les gens du Salto, c'était des milliers et des milliers de Portugais fuyant la misère, la guerre et la dictature de Salazar. Des villages entiers qui se sont vidés dans le secret et la peur.

La photo déchirée, chronique d'une immigration clandestine


Au début des années 60, des milliers de Portugais fuient la dictature de Salazar.

" (...) Elles renvoient aujourd'hui à l'actualité d'autres hommes auxquels ce fim, aussi juste que sensible, rend un hommage universel."


Michel ABESCAT, Télérama.

"(...) Émaillé d'images d'archives et de tranches de vie saisissantes, ce film à l'écriture soignée est d'autant plus poignant qu'il est soumis à une mise en abyme subjective : José Vieira a lui-même quitté le Portugal à l'âge de sept ans."


E.C., Les Inrockuptibles, 28 février 2004.

" (...) Autant dans l'investigation historique que dans le sentiment personnel, José Vieira fait ressortir, avec la force de son émotion et la richesse de sa documentation, toutes les violences et les ombres de ce douloureux exode (...)."


Delphine de MALLEVOÜE, Le Figaro, 5 mars 2004.

En cours de chargement ...