Dernier volet de la trilogie que M.Trillat a consacré au monde du travail... La précarité touche plus de 3 400 000 salariés français et les trois quarts sont des femmes... Réflexion sur leurs conditions à travers cinq superbes portraits... Incisif et lucide…

"(...) La "patte" Trillat, c'est cette capacité, empreinte de respect et de proximité chaleureuse, à incarner des chiffres. Doucement, saisies dans leur quotidien au travail ou en famille, Agnès et les autres témoignent de leur lassitude, de leur impuissance mais aussi de leurs envies. Sans hargne, avec humour, elles dressent le glaçant état des lieux de leur précarité, de leur fragilité. Subtile, quand les promos se cherchent, la caméra happe l'essentiel. (...) Jamais démonstratif, discret mais fabuleusement présent aux autres, Trillat laisse la réalité se déployer. Et celle de la flexibilité est terrible."

Marie CAILLETET, Télérama n° 2921, 4 janvier 2006.

En cours de chargement ...