Il est des morts dont on parle peu, peut-être parce que ces morts si proches du début de la vie sont indicibles… Morts fœtales in utero, interruptions médicales de grossesse, maladies rares et incurables du nouveau-né, elles touchent plus de 3 000 personnes chaque année… Pas de traces, reste la parole…

"Certaines femmes ont un secret : elles élèvent un, deux ou trois enfants, mais dans leur cœur il y en a un de plus, un bébé qui ne grandira jamais. Morts fœtales in utero, interruptions médicales de grossesse, maladies rares et incurables du nouveau né touchent plus de 3000 personnes chaque année... Pourtant, on en parle peu. Par peur de la mort ? Peut-être surtout parce que ces morts si proches du début de la vie sont indicibles. Pas de trace, parfois pas de tombe... il ne reste que la parole.

Je suis allée à la rencontre de couples ou de femmes touchés par ce deuil, des proches, ou des gens rencontrés ces dernières années. Trois mois, trois ans, ou trente ans après, quelles traces ont laissé ces petits fantômes ? Comment chacun a-t-il composé avec la mort ? Ce chemin, qui est aussi le mien, est celui que je tente de décrire dans ce documentaire."

Valérie GANNE.

En cours de chargement ...