Portrait intime de Marie-Jo Gobron, poète belge et mère du réalisateur… Vingt ans après la réalisation d’un film sur son père, le cinéaste poursuit la description de l’univers artistique de ses parents. Née en 1916 en Flandre près de la frontière française, Marie-Jo écrit ses poèmes en français. A l’âge de 85 ans, elle s’attaque à un roman autobiographique sur sa jeunesse, riche en événements, et sur son émancipation par l’art et l’amour, qu’elle nous confie ici.

Le point de vue d'un visionneur vidéothécaire  :"Ces deux films (Portrait de ma mère poète et Portrait de mon père aquarelliste) sont extrêmement attachants par la pudeur avec laquelle ils tissent l'histoire des liens familiaux.Jean-Noël Gobron n'impose rien à ses deux personnages alors que lui-même fait intimement partie de cette histoire. Très sûrement, une grande complicité le lie à ses parents et tout particulièrement à sa mère.C'est en toute confiance et avec énergie que Marie-Jo Gobron, 90 ans au moment du tournage, s'adresse à la caméra sans rien n'omettre d'une existence parfois compliquée et pour le moins atypique pour le milieu auquel elle appartient.Simplicité et absence de complaisance également dans le portrait du père aquarelliste. Jean-Noël admire l'œuvre de son père et réussit parfaitement à nous faire partager cette admiration.Et si l'on sent bien que Marie-Jo a quelque peu sacrifié sa propre carrière littéraire à celle de son mari, Jean-Noël nous montre très bien que sa mère, jusque dans un certain renoncement a toujours su débusquer le bonheur avant que celui-ci ne se dérobe."Joël GOURGUES, Médiathèque Pierre et Marie Curie, Nanterre.

"Portrait de mon père aquarelliste, film documentaire attachant et sensible où [Jean-Noël Gobron] interrogeait avec bonheur la démarche de peintre de son père. (...) Il nous rendait proche un univers pictural fait de passion et d'intelligence et réussissait un portrait singulier en conjuguant les aquarelles et les courts récits autobiographiques de son père comme une seule et même parole. (...)Portrait de ma mère poète est l'invention d'une parole commune entre le monde poétique de sa mère et son regard de cinéaste où nous trouvons notre place très simplement."Philippe SIMON, webmagazine n° 137, 8 avril 2009.

En cours de chargement ...